Studios & Espaces de travail

De modèle à photographe de studio…

Je suis Emma Cadith, j’ai 31ans, mariée à mon amour de lycée et maman d’une fille de 4 ans et demi et d’un garçon de 2 ans. J’ai vécu 28 ans en banlieue parisienne. Je vis désormais dans un petit village du Maine et Loire. Je m’installe tout juste en tant que photographe. J’ai profité de mon changement de région pour faire une reconversion professionnelle. J’ai travaillé 6 ans dans des établissements scolaires en tant que laborantine pour préparer les travaux pratiques en SVT et physique-chimie.

autoportrait

Comment la photographie est entrée dans ta vie ?

Quand j’étais enfant mes parents m’achetaient des appareils jetables pour mes vacances, ensuite j’ai eu un compact, puis un autre… Mais je ne faisais que des photos souvenirs, rien de plus. Bien plus tard j’ai commencé à être modèle pour des photographes et j’ai pris goût aux belles photos et à apprécier la lumière, les cadrages, les jeux de net et de flou… J’ai donc demandé un reflex pour mes 25ans, c’est là que tout a commencé! Après quelque mois à m’essayer à la photo artistique je décide de faire une formation en cours du soir dans une école de photo à Paris (l’EFET). En parallèle de mes 39h de laborantine j’allais 2 soirs par semaine me former à la photographie, heureusement je n’avais pas encore d’enfant car ce fut une année fatigante mais très enrichissante.

Es-tu portrait ou paysage ?

Si l’on parle au sens propre je suis plus portrait ou alors un paysage mais toujours avec un sujet dessus. Si l’on parle du format cela dépend de la séance. Pour les photos de maternité je suis plus en portrait mais pour les familles je suis plutôt paysage.

Lumière naturelle ou artificielle ?

En studio je suis plus lumière artificielle, j’aime me servir de ma boite à lumière ou de mon bol beauté pour travailler l’image comme je la souhaite.

Comment as-tu choisi ton identité de marque ?

J’ai choisi mon identité de marque à mon image. C’est à dire je veux donner des images aux gens que j’aimerai avoir. Je les veux aussi naturelles que possible, sans artifice, le moins de retouche possible, pas d’accessoire (ou très peu). Je veux vraiment que les gens se reconnaissent, reconnaissent leur(s) enfant(s), leur(s) bébé(s). Je veux refléter la réalité en y ajoutant mon grain de sel de poésie.

Comment as-tu créé une cohérence entre ta charte graphique, ton style photographique et la décoration du studio ?

En général j’aime les photos lumineuses, simples et authentiques. Pour que mon studio soit lumineux j’ai choisi des couleurs claires, tous les murs sont blancs sauf un qui est dans les tons ocre, le sol est beige. Mon logo est juste un visage de profil dans un rose qui reflète ma féminité et le fait que je me considère portraitiste.

Ton studio est-il indépendant ou à domicile ?

Il est à la fois indépendant et à domicile. Nous avons acheté une maison qui avait un préau dans le jardin. Nous avons donc fermé ce préau et créé un studio photo. J’ai donc été très limitée quand à l’exposition et sa taille, mais il faut composer avec nos propres contraintes c’est aussi ça la photo.

As-tu fait appel à un décorateur d’intérieur ?

A l’intérieur nous avons tout fait nous même, isolation, placo, pose du sol, plomberie, électricité, peinture. Très peu de déco pour être le plus simple possible. Mon studio est très épuré, mais je vais peut-être encore le compléter de quelques mobiliers, mais je prends mon temps, pour que mes choix soient bien réfléchis.

Quels sont tes conseils pour les photographes qui souhaitent avoir un studio ?

Je leur conseillerais de lister leurs besoins (mur de telle couleur, fenêtre ou pas, recul nécessaire…) et d’essayer de composer avec tout ça. Mais je pense qu’il faut surtout saisir les opportunités. Pour moi le fait d’être chez moi est un vrai plus, pas de voiture à faire pour aller travailler, pause déjeuner à la maison, ce n’est pas négligeable comme qualité de vie.

www.photocadith.fr

Write A Comment