Créer son identité, la nourrir et la faire connaître ! Agnès sait très bien faire ça et aujourd’hui elle partage avec nous tous sa vision du monde, de la photographie, du service ! A vos re-découvertes ! Qui es-tu ? Comment te définirais-tu, en trois mots ou en quelques phrases ? Je suis une fille de 41 ans. Très honorée d’être la chérie de mon chéri depuis 18 ans. Fière être la maman de ma fille depuis 13 ans. Entrepreneuse dans l’âme. Curieuse d’à peu près tout. Qui a la fâcheuse tendance de tutoyer tout le monde. Complètement addict au chocolat noir Lindt, et aux cornichons. Oui je sais, rien à voir. Qui boit peut-être un peu trop de café. Passionnée par ses nouveaux projets. Aimant se rendre utile. Je continue ??? Dis-nous un truc secret ou drôle sur toi ! :p Je matte des saisons entières de netflix en…

C’est avec une grande joie qu’aujourd’hui nous publions l’interview de Patrick Lombaert, amis cher à nous deux. C’est pour sa joie de vivre et son originalité constante mais aussi pour sa générosité de partage, que Patrick a une place reconnue dans le monde de la photo de mariage aujourd’hui, en France et aussi au delà des frontières. Vous découvrirez ici son travail, l’histoire qui l’a amené jusque là et aussi des conseils précis et organiser sur le sujets des concours de mariage. A vous de le re-découvrir ! Qui es-tu ?Alors je suis Patrick Lombaert, papa de deux adorables enfants, Vincent, 8 ans avec un profil premier de la classe très doué dans le calcul, la langue et le dessin, et Augustine, 5 ans et demi avec un profil de rêveuse très empathique complètement à l’opposé de son frère ; mari de Magali qui est de toute évidence la femme…

Une association pour aider les parents à vivre le deuil perinatal Pouvez-vous vous présenter ? Je m’appelle Virginie Viguié, et je suis la Présidente de l’association Souvenange Photographie France. Comment est né souvenange ? L’association est née en novembre 2014 grâce à l’ancienne Présidente Hélène Delarbre. Début 2015, j’ai rejoint l’association et c’est en Janvier 2020, lors du départ de l’ancienne Présidente que j’ai repris l’association afin qu’elle puisse perdurer. Deuil périnatal – Photo : Dragana Gordic Avez-vous quelques chiffres ? Combien de parents ont pu bénéficier de vos services ? Combien de photographes travaillent aujourd’hui avec vous ?… Depuis début 2020, 393 familles ont pu bénéficier du service gratuit de retouche de photos déjà prises par la maternité ou bien par eux-mêmes. Les bénévoles ont aussi réalisé 319 accompagnements par la photographie en maternité depuis début 2020. Nous sommes 163 photographes bénévoles sur la France entière. A ce jour, l’association compte 37 conventions…

Qui es-tu ? Je m’appelle Thomas, J’ai 30 ans et je suis Marseillais depuis toujours ! J’ai toujours vécu dans cette ville mais je suis un grand globe-trotteur. J’ai beaucoup voyagé et je continue beaucoup à voyager d’ailleurs. J’ai par ailleurs vécu un peu à l’étranger, 6 mois à Boston et 1 an à Montréal Depuis quand fais-tu de la photo ? Je fais de la photo depuis ma première expérience à l’étranger à Boston à l’âge de 19 ans. J’avais vraiment pour but de prendre des photos pour me rappeler plus tard et pour aussi partager mon expérience avec mes proches. C’était des premières photos sans prétention et pendant longtemps je ne me suis pas intéressé à la technique shootant en full auto jusqu’au jour où j’ai eu envie de changer tout ça et d’aller plus loin dans ma pratique de la photo. A part la photo, qu’est-ce qui…

Photographe sensible, Ludivine Viguié se tourne tout naturellement vers cette douce discipline qu’est la BOUDOIR. Elle nous raconte son parcours jusque là, son expérience et les leçons apprises. Et puis, qu’est-ce que le photographie de boudoir apporte vraiment ? Qui es-tu ?  Je suis Ludivine Viguié, 48 ans et maman d’un garçon de 10 ans. Originaire des Alpes Maritimes où j’ai vécu plus de 20 ans. À 16 ans, j’ai débuté un apprentissage en photographie et obtenu mon CAP en 1989, je suis donc photographe depuis plus de 30 ans ! Je me suis expatriée en Bretagne en 98 pour y trouver une vie plus simple et en harmonie avec mes valeurs. J’ai créé mon entreprise en 2005 à Rennes en commençant sans studio, car à l’époque je proposais principalement du mariage. J’ai ouvert mon studio de portrait dans divers endroits de la capitale bretonne avant de finalement m’installer en plein…

Cet article est motivé par nos expériences personnelles à toutes les deux. Marie Elise utilise les services d’Image Salon depuis plus de deux ans et Milena depuis presque 6 mois maintenant. Nous sommes passées, toutes les deux par les envies, recherches, essais, ratages, essais, déceptions, peur du coup et du temps de mise en place et re-peurs et re-besoin. Et puis, Image Salon parle en français !!! N’est-ce pas formidable ?!!! Nous avons donc posé des questions à Elise Høgberg, Gérante des ventes, de nous expliquer comment leur démarche peut en rassurer plus d’un photographe. Peut-être que cela vous fera gagner du temps d’indécision :) Qui se cache derrière Image salon ? Qui sont les créateurs ? Image Salon est un studio de post-production pour les photographes fondé et établis à Montréal au Québec depuis le tout début en 2014. Les fondateurs, Davina et Daniel Kudish, eux-même photographes de mariage…

Déjà publié sur le blog, et mentor d’une formation sur la photographie lifestyle de nouveau-né pour portraitoupaysage.com, peut-être vous avez croisé Caro ? Elle nous présente aujourd’hui un bébé qui a bien changé depuis sa naissance il y a 5 ans : Le Collectif Narrateurs de Vie. Comment le Collectif est-il né? Je n’étais pas familière avec la communauté française de photographes quand j’ai ouvert mon entreprise photo en Malaisie en 2013. J’avais appris pratiquement tout ce que je sais grâce aux communautés de photographes anglophones sur Instagram, et j’avais constaté qu’il n’y avait pas des communautés similaires francophones sur Insta. Après l’une des sessions de mon workshop en ligne sur POP, je me suis dit que ça serait bien de pouvoir nous retrouver ensuite. Créer une communauté francophone de photographes était devenu une evidence. Ce besoin, cette envie de tisser des liens sur la photo lifestyle et de former…