#PhotographeDuMois

Thanh Nguyen, photographe sentimental

Je m’appelle Thanh, je suis papa de trois enfants et je suis informaticien. À côté je suis aussi photographe de mariages sur Lyon. Je réalise également des collaborations dans le cadre de travaux assez personnels. Mes réponses aux prochaines questions seront plutôt influencées par cette seconde approche de la photographie.

flou-sentimental

Comment aimes tu te décrire ?

J’aime la beauté, celle qui se dégage d’une création artistique. J’aime ressentir une émotion lorsque je suis spectateur mais également lorsque je suis créateur d’un cliché. En ce sens, et bien que je fais en sorte de m’organiser et de préparer un reportage ou une séance photos, je fais confiance à ce petit bout d’incertitude, de hasard, pour magnifier une séance.

Je suis un cartésien qui s’émerveille devant la beauté, qu’elle interpelle le corps, le cœur ou l’esprit.

Ton parcours. Comment la photographie est entrée dans ta vie ?

La photographie a commencé à prendre de l’importance avec la naissance de mes enfants. Durant de nombreuses années je n’ai d’ailleurs pris personne d’autres en photo. Puis début 2009, j’ai eu l’occasion réaliser quelques clichés de bébés pour des amis. Très rapidement, j’ai eu des sollicitations via mon blog. En août 2009, je faisais mon premier mariage.

Depuis le printemps 2013, je réalise des collaborations photos dans le cadre d’un projet très personnel et que je présente sur mon site : Flou sentimental.

Thanh Nguyen

Ton style. Portrait ou paysage ?

Toutes mes photos sont au format paysage ou carré. J’ai d’ailleurs une relation particulière avec le ratio 1:1.
Je trouve que le format paysage apporte une contrainte intéressante et oblige à composer avec l’environnement. Il faut pouvoir prendre du recul, et avoir les optiques adaptées.

Tes choix. Argentique ou numérique ?

Je suis photographe grâce au numérique. Je n’ai pas de culture de l’argentique, mais j’ai un intérêt pour les vieux moyens formats. Je pense qu’à moyen, long terme je me dirigerai vers un MF argentique pour réaliser mes travaux personnels. Je ne me sens pas moins photographe car je suis de la génération numérique. De plus, de nombreux photographes de talent se sont d’ailleurs révélés grâce à la démocratisation des moyens de prises de vue. Il faut que ça continue en ce sens : apporter du nombre, de la diversité, et de la qualité dans le monde de la création artistique.

Tes choix. Lumière naturelle et/ou artificielle ?

J’ai quelques séances studio à mon actif, en dehors de ça, je fais tout avec la lumière naturelle et j’adapte donc ainsi mon planning en fonction d’elle. La lumière de début de journée ou de fin de journée c’est donc ma tasse de thé. Toutefois, je sais que maîtriser des sources de lumières artificielles pourraient me permettre d’envisager des techniques de vue qui pourraient se révéler très intéressante.

Si on a des bagages techniques, il est toujours plus simple pour se créer des opportunités.

Tes choix. Parles nous un peu de ta charte graphique, ton logo…

Je n’ai ni charte graphique, ni logo. Je ne signe pas mes photos, tout ce que j’ai à dire, tout ce que je suis, je le présente lorsque je publie une photo. Il est vrai par contre, que j’aime bien écrire et les photos sont souvent accompagnés de textes.

Thanh Nguyen

Matériel. Comment se compose ton sac photo ?

Tous les jours je me ballade avec mon boitier et mon 50mm.
Pour une séance photos, j’amène avec moi mon 5D ainsi que mes objectifs : 35mm, 50mm, 85mm et l’extraordinaire 135L. Pour les mariages, je rajoute un boitier de secours.

Matériel. Tu dois partir 2 jours sur une île déserte, quel matériel amènes tu ?

J’amène un sac de survie :)

Non, si je vais sur une île déserte, je veux bien faire quelques poses longues et des time-lapses.

Sources d’inspiration. quel est le top 3 des photographes que tu suis ?

J’ai dans mes relations proches beaucoup de photographes de talents, et si on ne partage pas les mêmes disciplines photographiques, on a des points communs, des choses qui nous relient. Je pense notamment à : l’exigence envers son travail, l’implication, l’honnêteté mais aussi des ingrédients tels que l’empathie, la sensibilité, la poésie.

Je suis avec attention, et je vous recommande Olivier RamonteuLotfi Dakhli et Mohamed Simma.

Sources d’inspiration. Quel serait le shooting/reportage de tes rêves ?

J’aimerai aller faire des photos de paysages et des portraits chez l’habitant dans quelques pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du sud.

Thanh Nguyen

Sources d’inspiration. Quelles sont tes astuces pour rester créatifs ?

Je n’ai pas de réponse universelle. Nous sommes tous tellement différents et avons des usages différents de la photographie. Elle peut être à la fois un composant, un support, une finalité. Les objectifs sont aussi différents.

Ma source d’inspiration, c’est les émotions. Et en ce sens, la photo est comme une éponge. Je n’ai pas de trucs particuliers, je pense qu’il suffit d’observer. L’empathie est la clé.

Ma source d'inspiration, c'est les émotions. #ThanhNguyen #inspiration Cliquez pour tweeter

Workshop. Quelle est la formation que tu as préférée, ou celle que tu souhaiterais faire ? Pourquoi ?

Je n’y connais pas grand chose au workshop. Mais si je devais en suivre une, ça serait sur le strobisme.

Ton travail. Préparation de la séance, second shooter, workflow, post-traitement… que peux tu nous dire de ton organisation ? quelle est ta petite recette ?

Je shoote toujours en RAW, sur des cartes de 8Go et 16Go max. J’utilise Lightroom pour effectuer des retouches colorimétriques et Photoshop pour du post traitement plus lourd.

Ton travail. Quelle est ta photo préférée à ce jour ? et pourquoi ?

 » Elle est belle cette empreinte. Elle est comme ce qu’elle raconte, vaporeuse, énigmatique, elle est insaisissable. Elle est belle cette empreinte. Je l’ai croisée sur le chemin, et c’est ton visage qu’elle arborait. « 

Thanh Nguyen
Cette photo est le seul et unique élément qui illustre une réflexion que j’ai sur la manière de pouvoir photographier … un souvenir. Je ne suis certainement pas le seul, et je vous invite vous aussi à vous confronter à cette problématique. Les caractéristiques d’un souvenir sont : sa représentation en quatre dimensions, sa particularité à ne pas pouvoir se figer, le flou voire l’état vaporeux des scènes qu’on se représente : il est impossible de capter une image fixe et nette. Et pourtant, je voudrais pouvoir décrire un souvenir en photo.

Tes projets. As-tu des projets en préparation, ou réflexion ? peux tu nous en parler ?

Oui j’ai plusieurs projets, mais il est encore trop tôt pour les évoquer :)

Mieux te connaître. J’aime / J’aime pas.

J’aime le café, l’apéro, passer du temps avec mes enfants, avec mes amis
Je n’aime pas l’intolérance, la mauvaise foi (ça me donne mal au ventre)

Mieux te connaître. Comment te vois tu d’ici 5 ou 10 ans ?

Je serai certainement une bien meilleure personne que maintenant.

Thanh Nguyen

Ta phrase, ton conseil pour les photographes qui nous lisent :

C’est en forgeant que l’on devient formidable. Et n’oubliez pas que c’est vous qui appuyez sur le déclencheur, c’est vous qui décidez.

C'est en forgeant que l'on devient formidable. #ThanhNguyen #photographe Cliquez pour tweeter

– FLOU SENTIMENTAL –
Thanh Nguyen

 Website

 

Write A Comment