Embaucher un photographe pour son EVJF, activité fun & jolis souvenirs assurés !

La saison des mariages arrivant, on voit fleurir de nombreux reportages dit « EVJF » (ou plus rare, mais ça arrive les « EVJG »).   Si les soirées d’enterrement de vie de jeune fille / garçon à l’ancienne existent toujours, ils sont de plus en plus nombreux à préférer profiter de ce moment pour passer une belle journée avec leurs ami(e)s et à se créer des souvenirs exceptionnels.

EVJF : Séance photos ou reportage ?

Au-delà de l’idée d’une séance photo comme activité durant un EVJF, Guillaume nous raconte aujourd’hui son expérience et son souhait d’accompagner les future-mariées durant toute la journée et les activités afin de créer un bel album de souvenirs !

Photo d'une future-mariée entourée de ses amies pour sa journée EVJF

Qui es-tu ?

Je partage le même nom qu’une grande marque d’horlogerie française, j’ai le même nom qu’une commune française située dans le département de l’Isère et la région Rhône-Alpes, et je partage le même patronyme qu’un illustre photographe, mais je ne prétends surtout pas avoir sans son talent… Et comme dirait un certain Julien … je suis, je suis, je suis…

Je m’appelle Guillaume, je suis photographe, j’ai 37 ans, je suis marié, je suis Papa d’un petit garçon et je vais bientôt doubler mon titre ! (le / la deuxième est en cours !) Et j’ai aussi un chat, il paraît que ça détend.

Je suis né à Nîmes, et aujourd’hui je vis, travaille et photographie à Montpellier, je suis un photographe du Sud, vous l’aurez compris.

Et selon mes proches, une citation qui me correspond bien :

Photographier c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l’œil et le coeur.
Henri-Cartier BRESSON

Portrait de femmes, cheveux au vent, à contre-jour avec un superbe soleil couchant.

Comment la photographie est entrée dans ta vie ?

Quand j’étais petit, mon père développait lui-même ses photos argentiques en chambre noire. Il passait les clichés dans en bacs de révélation dans le garage. Je me souviens des lampes orange qui assuraient une lumière chaude dans laquelle je me sentais bien.

Passionné aussi de musique en tout genre mais aussi électronique, certains de mes amis noctambules travaillaient pour un site Internet Montpelliérain de photo de soirée « clubbing » et vie nocturne. Il m’arrivait de temps en temps de leur piquer leur appareil. Puis Facebook est arrivé, le site Internet a été racheté mais mon goût pour la photo commençait à apparaître.

Plus tardivement, j’ai acheté mon premier reflex, un Canon 1000d d’occasion… j’ai commencé à me faire la main. Je cherchais mon style, photo d’architecture, photo culinaire, photo artistique, …. Je me souviens avoir acheté un objectif « FishEyes » croyant que c’était l’idée du siècle, je l’ai gardé 6 moi

Puis, je me suis marié, j’ai été photographié, et je me suis dit, « Et si je passais de l’autre coté de l’objectif ? ». J’ai appris la photographie en autodidacte :  photographier, regarder des cours sur Internet, des tutos sur Youtube, photographier à nouveau, lire des livres, photographier, trier, retraiter, retoucher…. Et puis se lancer. En 2015 pour la naissance de mon fils, j’ai investi dans du matériel plus performant, et je me suis inscrit à la Chambre des métiers de Montpellier comme Artisan Photographe.

EVJF sur la plage, un groupe de filles s'amusent avec des fruits !

Ton style. Portrait ou paysage ?

Disons un peu des deux mais j’adore faire des portraits en format paysage et même .

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Je suis beaucoup de photographes sur Insta, Greg finck, Jose villa, Xavier Navarro pour le courant fine art. Mais également Dan Petrovic, William Lambelet, Jacques Mateos pour fearless.

Je regarde, je consomme, je mange beaucoup d’images, de photos en tout genre et notamment de sites de Design. Et je pique les magazines féminins de ma femme, Elle, Glamour, Grazia, Citizen K…

Qu’est-ce qu’un EVJF  ?

EVJF signifie enterrement de vie de jeune fille. En gros cela consiste à faire un weekend entre copines avant le mariage.

Certaines voient cela comme une tradition ringarde mais c’est tout le contraire. Les EVJF se modernisent, l’approche change, il existe des agences de « EVJF planners », les futures mariées veulent un EVJF qui leur ressemblent.

Les #EVJF se modernisent, les futures-mariées veulent un EVJF qui leur ressemblent. Click To Tweet

EVJF, activité avec les bananes et ananas !

Comment se déroule ce type de séance ?

Un point de rendez-vous est donné aux filles, en général la future mariée ne sait pas vraiment à quoi s’attendre. J’aime bien faire découvrir la ville de Montpellier aux personnes qui ne sont pas de la région, Le Jardin des Plantes, le Peyrou, L’Arc de Triomphe ou les plages, La Grande Motte, Carnon, Palavas…. La séance dure environ , cela dépend du nombre de personne, du temps mais également de leur discipline… Il faut savoir faire preuve de psychologie, de discrétion, d’humour, et d’un brin de fermeté (dans un gant de velours) pour discipliner la folie de cette journée.

EVJF au coucher du soleil sur la plage...

Est-ce que plusieurs scénarios sont possibles ?

Tout à fait, déjà au niveau du lieu plusieurs options sont possibles. J’essaie de m’adapter à l’emploi du temps des filles et de leur envie. Ville, plage, nature, villa !

J’ai également différents jeux et accessoires afin d’égayer les séances et sortir des photos habituelles. Et, si les filles le souhaitent, je peux faire appel à des coiffeuses ou maquilleuses.

Paillettes et confettis pour un EVJF fun et décalé !

Est-ce que tu es là juste en mode « reportage », ou est-ce que tu interagis avec elles, organise les activités… ?

J’organise la séance avec la témoin de la mariée.

J’interagis énormément avec le groupe. Certaines sont à l’aise avec l’objectif d’autre moins. Mon but est que l’ensemble du groupe soit satisfait des photos et garde un souvenir émouvant de cette journée.

Depuis cette année, je propose une formule où je suis le groupe pendant leurs autres activités. En effet, les weekend EVJF sont chargés et il est intéressant d’avoir des souvenirs de l’ensemble.

Ce qui me plait dans ces séances, ce sont les moments de fou rires mais également d’émotions entre la future mariée et ses copines.

Comment mets-tu à l’aise tout un groupe de nanas ?

Difficile comme question, j’essaie d’être moi, naturel, souriant de leur faire comprendre que je m’éclate dans ce que je fais et qu’on est ensemble pour passer un bon moment.

Une journée entre filles pour rigoler et créer des souvenirs

Et les EVJG ?

Les Garçons pour le moment n’ont pas franchi le cap de garder un souvenir photographique de leur weekend préférant garder cela secret… Cela changera peut être un jour.

Quel serait ton meilleur conseil pour un photographe qui souhaite réaliser ce type de séance ?

Soyez vous-même !

Quel que soit le type de séance  que vous faites, montrez que vous faites cela par passion, par plaisir et que vous êtes heureux d’être là.

Logo du photographe "enjoy your day"

WEBSITE

_

Vous souhaitez être plus créatif ?
Vous avez envie de savoir jouer avec la lumière naturelle & artificielle pour créer des effets bluffant ?
Ne manquez pas cette prochaine formation !

FORMATION PHOTO :
SORTIR DES SENTIERS BATTUS

A PARTIR DU 22/05/2017

Avec Benjamin Brette, vous découvrirez de nouvelles pistes inspirantes et créatives pour créer des reportages photos uniques ! Il ne s’agit plus de faire de belles images, mais de faire un travail remarquable et authentique, qui ne laisse pas indifférent. Benjamin vous donnera les clefs pour expérimenter de nouveaux sentiers et trouver votre propre style, votre épanouissement artistique ! [En savoir plus]

_

Vous aimerez aussi les articles :


Laissez un petit mot…