Ton histoire. Qui es-tu ?

Je suis Vanessa, j’ai bientôt 28 ans, je suis photographe de mariage et de portrait. Lorsque j’ai commencé la photo n’était qu’un passe temps et je m’amusais avec un appareil photo compact, puis je suis passée au bridge pour finir avec un reflex il y a 6 ans.

Sur les conseils d’un ami, Nicotoulouse  je me suis lancée en tant que photographe professionnelle en 2014. Je sortais à peine des études avec des diplômes en commerce international et information communication qui ne me correspondaient pas. Je n’arrivais pas à m’épanouir car il me manquait quelque chose de créatif ou je pouvais laisser parler mon imagination. À la fin de mes études, sans rien à perdre j’ai donc suivi le conseil de Nico et je me suis retrouvée transportée par ma passion qui était devenue mon métier.

Bretonne d’origine, toulousaine d’adoption je vis maintenant à Hamburg en Allemagne et continue de photographier des histoires émouvantes en Europe.

Photo de mariage

Photo intimiste d'un couple.

Ton parcours. Comment la photographie est entrée dans ta vie ?

Lorsque j’étais au lycée, j’avais constamment envie de créer quelque chose. En dehors des heures de cours j’expérimentais tout ce qui laissais libre cours à mon imagination et à la créativité : dessin, peinture, graphisme, tricot (avant que cela soit vraiment à la mode ahaha), bijoux, collages… et un jour j’ai découvert la photographie.

J’ai quasiment abandonné tous les autres loisirs au profit de l’apprentissage de la photo. Enfin je vous dis la photo mais à l’époque j’empruntais le compact de mes parents qui n’offrait aucunes possibilités de réglages. Nous avions par pur hasard le logiciel Abode Photoshop qui traînait sur un ordinateur. Un peu geek, j’ai passé des heures sur le logiciel à bidouiller pour comprendre comment fonctionne chaque bouton (oui, à l’époque du modem 56k je ne pouvais pas apprendre sur internet !). Ce qui m’intéressait c’était les portraits, les émotions. Mais j’étais trop timide et pas assez confiante pour demander à des amies de poser pour moi. J’ai donc commencé à faire des autoportraits, au moins si c’était raté je serai là seule déçue !

J’ai donc pendant 3/4 ans plus tâtonner que fais réellement de la photo… mais je ne regrette rien cela m’à forgé et m’a donné des bases que j’ai pu développer par la suite.

Ton style. Portrait ou paysage ?

Définitivement portrait ! J’aime photographier l’humain. Ma spécialité est le mariage. Je qui m’anime par dessous tout c’est capter de beaux moments sur le vif. C’est ce qui le fait vibrer car ces instants sont éphémères, il y a donc du challenge pour créer à chaque fois la meilleure image que je n’aurai jamais faite. Je fais aussi de plus en plus de portraits qui est aussi l’un de mes excercices préférés. J’aime les ambiances cinématographiques, théâtrales et les inspirations de l’âge d’or de la peinture néerlandaise.

Tes projets. As-tu des projets en préparation, ou réflexion ? peux tu nous en parler ?

Cette année je suis en train de proposer des photos boudoir pour mettre en valeur la femme. Ce nouveau projet devrait être prêt à la fin de la saison des mariages de cette année.

Organisation. Quelles sont les 5 applications que utilisent au quotidien ?

Je suis absolument obsédée par la productivité !! Sur le top des outils dont je le sers, il y a mon bullet journal dans lequel je note et suis le progrès de mes projets. Il y a ensuite Habitica qui me permets de tracker mes habitudes quotidiennes. Je me sers également de tomato timer  pour délimiter mon temps de travail. Pour finir je me forme sur Empara cela me sert au quotidien pour me former me donner des coups de boost, me motiver et tout bientôt il va y avoir une formation de Xavier sur la productivité que j’attends avec impatience ! La 5ième c’est mon réveil pour ma power nap de 10 minutes après manger ! Testez, c’est formidable pour un regain d’énergie ! :)

Ta phrase, ton conseil pour les photographes pros qui nous lisent :

Mon meilleur conseil serait de croire en vos rêves et d’y penser chaque jour. Ainsi lorsque l’opportunité se présente on saute dessus et ne se pose pas trop de questions qui nous font perdre l’opportunité et du temps. Aussi vos objectifs de la journée seront donc alignés avec vos objectifs annuels. Le deuxième serait la formation. Malgré mon parcours je me rends compte que nous avons toujours à apprendre d’autant plus que j’ai appris comme beaucoup d’entre vous la photos en autodidacte, on ne peut pas tout savoir, il font donc se former et apprendre pour aller plus loin.

WEBSITE

1 Comment

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.