Une interview qui sort de l’ordinaire, et qui va donner lieu à une nouvelle série d’articles sur le blog. Tout simplement parce que les belles images ne sont pas réservées qu’aux professionnels de la photographie. Nous n’avons pas forcément tous envie de vivre de notre passion, ou du moins de la photo, mais cela n’empêche pas de la pratiquer de façon créative, artistique et authentique. Je suis ravie de débuter cette rubrique avec Céline, sa famille et ses aventures dans son joli van rouge !

Carine, photographe amateur, aime tout autant les voyages, sa famille et son van...

QUI ES-TU ? COMMENT LA PHOTOGRAPHIE EST ENTRÉE DANS TA VIE ?

Bonjour, Je m’appelle Céline. J’ai 36 ans et dans la vie je suis intégrateur / développeur et chef de projet Web en agence avec la petite particularité d’être en télétravail depuis presque 7 ans. J’utilise mon temps libre pour m’occuper de ma famille, je suis l’heureuse maman de deux garçons, j’aime profiter de la vie, balader mon chien, bloguer et je voyage en van.

Depuis toujours, je suis attirée par les arts en général et la photographie est entrée dans ma vie très jeune vers mon adolescence. A l’époque, il n’existait encore que l’argentique mais je prenais déjà beaucoup de photos que j’allais développer au club photo de mon lycée et dans une association.

Puis les années ont passées et j’ai un peu abandonné la photo jusqu’à la naissance de mon premier fils en février 2012 où je me suis fait le cadeau d’un nouveau reflex mais numérique cette fois-ci. Depuis, je n’ai plus arrêté.

Un enfant près de son labrador en train de manger. Photo issue de l'interview de Carine, photographe et voyageuse

ES-TU PORTRAIT OU PAYSAGE ?

J’aime autant les portraits, que les paysages. J’ai un temps tenté des collaborations avec des modèles et je me suis posée la question de devenir photographe dite « famille » en activité secondaire. Mais finalement j’ai fait le choix de me focaliser sur mon travail actuel et de pratiquer la photographie par pur loisir. En effet, je trouve parfois assez difficile d’allier travail et passion. Il y a toujours des périodes dans un travail / passion plus difficile que d’autres et je tiens pour le moment à ce que la photographie reste ma soupape de décompression et un moyen de m’évader et non la vivre comme une obligation pour vivre justement.

Je tiens pour le moment à ce que la photographie reste ma soupape de décompression, un moyen de m'évader... Cliquez pour tweeter

Aujourd’hui, mes enfants restent au cœur de mon approche photographique au niveau des portraits mais ce qui me fait le plus vibrer, c’est de concocter des mini reportages photos de mes escapades en van et en famille. J’élabore une forme de roman photo que je prend plaisir à publier son mon blog. Avec cette approche, j’arrive à allier les paysages, la nature, le mode de vie, les portraits et mêmes des détails du quotidien. J’ai l’impression de trouver peu à peu mon style, et parfois une image vaut mieux que mille mots.

Paysage de voyage, le pays-basque.

baroudeur en couche culotte !

FINALEMENT, ES-TU ARGENTIQUE OU NUMÉRIQUE ?

Clairement, numérique. Il est pour moi primordial de post-traiter mes photos, même si avec le temps, j’essaie justement d’y passer le moins de temps possible. Puis j’aime prendre beaucoup de photos… Parfois je me demande si je ne suis pas un peu boulimique. Mais j’ai une mauvaise mémoire des instants passés, la photo me permet de garder une trace de ces moments et je pense souvent à quand je serais vieille et perdant la boule. je serais probablement contente de revoir tous ces souvenirs.

Qui n’est pas content de feuilleter les albums photos chez leurs parents ? Grand-parents ?

Mon objectif est de mettre sur papier toutes ces photos, mes histoires et ça, je dois dire c’est un énorme chantier sur lequel j’ai du mal à me pencher et à me dégager du temps. C’est mon coté perfectionniste qui parle, je souhaite que mes albums soient parfait avec une très belle présentation, et le choix des photos et leurs agencements devient un véritable casse-tête.

Se focaliser sur l'essentielle en photographie. Les émotions, les moments forts, les petits détails qui en disent beaucoup !

Ce qui a de bien avec cet exercice, c’est que je suis obligée de me focaliser sur l’essentiel. Imprimer ses photos à un coût et je me rend compte que feuilleter un album avec 10 photos quasi identique n’est pas très intéressant au final.

Cela me permet de dévier sur la photographie argentique qui me plait aussi dans sa surprise lors du développement. J’aime bien l’idée de développer sa pellicule quelques mois après avoir shooté. Les souvenirs reviennent alors, la sensation du moment passé pourquoi on a cliqué !

Je possède un Instax mini que j’utilise de façon totalement en dents de scie. Pour tout dire, j’ai souvent une grosse activité vers la période de Noël quand le père Noël est justement passé par là. J’ai conservé mon premier reflex, un canon EOS300 que j’avais amené en Catalogne. Mais il est abimé et le capteur est plein de sable du désert de Tunisie.

Je m’efforce de plus en plus, grâce notamment au projet « Project Life » ou Livre Photo, de me limiter et me concentrer sur l’essentiel. Mais c’est quand même difficile et je me retrouve souvent avec un gros travail de tri au retour de mes explorations photo.

Photographie marco de fleurs

Paysages, des oiseaux, un arbre en ombre chinoise, et un coucher de soleil rosé, magnifique.

EST-CE LA PHOTOGRAPHIE QUI T’A MENÉ AU MODE DE VIE EN VAN ?

Pas du tout. Le mode de vie en van est quelque chose que j’ai d’encré en moi depuis toujours. Même si je ne suis pas la plus grande baroudeuse de tout l’univers j’aime découvrir le monde qu’il soit en traversant les frontières ou simplement à quelques kilomètres de chez moi. Donc quand ce fut possible, nous avons investi dans notre van et depuis nous voyageons désormais plus que comme cela avec nos deux enfants et notre chien.

Puis, je n’aime pas rester statique et rester plus de deux jours au même endroit. Le voyage est pour moi synonyme de découverte, d’immersion dans un pays, une culture. Je suis amoureuse de la nature et des grands espaces, et parfois à quelques kilomètres de route, tout est si différent.

Le voyage en van me permet aussi de découvrir de fond en comble ma région et surtout profiter de moment ensemble et se concentrer sur des choses essentielles puis je crois que ces expériences font partis des fondations de l’éducation et des valeurs que je souhaite transmettre à mes enfants.

Une fois, ma coiffeuse, en me posant des questions, a fini par me dire que j’étais une sorte de vieille hippy chic ! Ahah ! Elle a tellement raison.

La photographie devient un prétexte pour visiter des nouveaux lieux et la visite de ces nouveaux lieux devient le prétexte à faire de la photographie. Même si aujourd’hui, je me considère plus comme une touriste photographe.

Paysage, la plage.

DE QUOI SE COMPOSE TON SAC PHOTO ?

un sac photo :)

Canon 6D + 50mm 1.8 / 100mm 2.8L / 24-105mm 4L / 70-200mm 4L…

Ce n’est plus vrai je n’ai plus qu’un fuji XT2 avec le 18-55mm f/2.8-4

Nous en parlions lors de la précédente question. Le van. Et bien malheureusement, je me suis faire fracturer celui-ci et chose que je ne fais jamais habituellement (comme quoi, il suffit d’une fois) j’avais laissé mon matériel bien rangé et caché et je me le suis fait voler ! J’ai donc revendu mes deux dernières optiques et je tente depuis quelques mois l’aventure « Fujifilm » avec le XT2.

J’ai bien failli me contenter du Fujifilm X30. Mais il n’était pas assez performant surtout en basse lumière. J’ai porté mon choix sur ce matériel pour le côté tropicalisé, en voyage mon appareil baroude beaucoup, j’avais besoin de quelque chose de solide et d’imperméable aux intempéries ou de l’humidité ambiante. Et surtout il est plus petit ! et donc plus facile à transporter et j’ai toujours une bonne qualité d’image (même si parfois j’aurai à redire sur la gestion du picqué pour les portraits et la monté dans les ISO que je trouve pas au niveau pour un boitier de cette gamme). Avec un peu de recul, je suis un peu déçue et je suis en pleine réflexion pour changer à nouveau. J’ai aussi depuis peu un nouveau téléphone qui fait de très bonne photo avec des conditions de lumières acceptable. Il me permet de documenter mon quotidien.

  • Fujifilm XT2 + 18-55mm f/2.8-4
  • Fujifilm X30
  • Fujifilm Instax Mini Neo 90
  • Canon Eos300 argentique
  • Samsung Galaxy S7
  • Un trépier que j’oublie toujours de sortir

Et il est temps que j’investisse dans des filtres neutres, dégradé et polarisant.

Coucher de soleil dans les tons orange flamboyant !

QUEL SERAIT LE REPORTAGE PHOTO DE TES RÊVES ?

Tu me poses une colle. je ne sais pas, le reportage du voyage de mes rêves. Partir pour quelques mois ou une année faire le tour du monde, en van et en famille. Mais je ne me sens pas capable de tout lâcher pour une vie nomade, il faudrait économiser pour se permettre de prendre une année sabbatique chacun. Mais bon, comment dire, je ne sais pas faire des économies et j’aime tout autant ma vie au quotidien. Il faudrait juste que j’ai plus de 5 semaines de vacances par an :) je vais en parler à mes patrons !

Petits pieds sales...

L'andalousie et les voyages en van et en famille.

AS-TU DES ASTUCES POUR RESTER CRÉATIVE ?

Non pas du tout. Je prends en photo ce qui me plait et me touche. Mon gros problème est que je n’ai aucun style photographique.

Il y a les spécialistes portraits, paysages, macro… Moi j’aime un peu tout ça.. Du coup je varie les plaisirs. Après je suis comme tout le monde je m’inspire énormément des choses que je vois chez d’autres photographes ou les blogueurs / photographes voyageurs.

Je dois dire aussi que la découverte d’un nouveau lieu me permet d’avoir un regard neuf. J’observe absolument tout, je m’émerveille facilement, une vache, un mouton, un arbre, une rivière, les gens, une atmosphère, une fleur, une architecture. Le voyage offre tellement de variété qu’il me permet de diversifier la créativité et les idées de prise de vue. Même si au final, ce sont toujours un peu les mêmes plans que je retrouve dans ma pratique.

Le van au coucher du soleil. La seule lumière du van donne une dimension fantastique à cette photographie de voyage !

QUEL(S) CONSEIL(S) DONNERAIS-TU AUX PHOTOGRAPHES QUI NOUS LISENT ET RÊVENT DE VOYAGES ?

Trouver le bon équipement qui vous convient. Je sais personnellement que je voyage trop lourd. j’avais investi dans un Fujifilm X30 mais quand je compare les photos au 6D, je n’arrive pas à m’empêcher d’embarque ce dernier dans tout mes déplacements. Ceci n’est plus vrai. Le XT2 est tellement plus « transportable » !!!

Il faut aussi trouver le bon compagnon de voyage qui acceptera de s’arrêter souvent pour que vous puissiez faire vos photos.

Et surtout, ouvrez vos yeux, la beauté du monde est partout.

Merci Rachel pour cette invitation, ce fut un véritable honneur de répondre à tes questions et paraître au milieu de tous ces grands photographes que j’admire (même si le choix de mes photos a été plus que laborieux).

 

WEBSITE

Instagram & Twitter : @sliceofcactus

________________

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Téléchargez votre roadbook

Téléchargez votre roadbook

25 fiches pour poser les bases de votre stratégie marketing, prendre de bonnes décisions et atteindre vos objectifs !

Vous êtes inscrit !