5 conseils pour photographier les jeunes enfants

Si vous fréquentez les forums photo ou si vous discutez fréquemment avec d’autres photographes, vous savez probablement que les « petits marcheurs » (ces enfants de 1 à 3 ans toujours en mouvement) sont censés être le pire cauchemar du photographe. Ils n’écoutent pas les consignes, courent dans tous les sens, s’échappent dès qu’ils peuvent, balancent vos accessoires et vont probablement détester toutes les belles idées que vous aviez soigneusement préparées avant la séance. Je suis bien obligée d’admettre que tout ça est parfaitement vrai (et peut même être bien pire dans la vraie vie).

comment photographier un enfant en mouvement ?

Pourtant, je l’affirme haut et fort : les petits marcheurs sont de très loin mes sujets favoris. Ils m’enthousiasment purement et simplement. Ils sont fous, incontrôlables, pleins de personnalité et d’expressions rigolotes… et ils sont parfaitement authentiques et naturels parce qu’ils ne savent tout simplement pas être autrement. Quel rêve !

5 conseils pour photographier les jeunes enfants

Je suis persuadée que vous pouvez apprendre vous aussi à aimer les séances avec ces très jeunes enfants, en opérant quelques petits ajustements tout simples. En voici quelques uns qui devraient vous aider :

1. Reconsidérez vos attentes

Quand je discute avec des photographes qui s’arrachent les cheveux après une séance catastrophique avec un petit marcheur, je réalise souvent que leur frustration provient de leurs attentes irréalistes. Si vous attaquez votre séance avec une liste de photos parfaitement posées, comme l’enfant-assis-dans-un-superbe-contre-jour-qui-sourit-gaiement-à-l’appareil, vous allez probablement être déçu (c’est un euphémisme). Peut-être que vous finirez par obtenir le cliché rêvé, mais probablement pas au moment où vous le vouliez. Et ce qui est plus embêtant, c’est que pendant que vous essaierez désespérément d’obtenir cette image, vous allez rater de bien meilleures photos : les naturelles, les spontanées, les rigolotes et pleines de vie.

5 conseils pour photographier les jeunes enfants

Donc pourquoi ne pas suivre le mouvement, et attraper au vol ce qui fait l’essence du jeune enfant : l’énergie, la personnalité, la détermination, la joie ? Oubliez un peu l’obsession de capturer son regard, et faites plutôt des photos qui racontent son histoire.

5 conseils pour photographier les jeunes enfants

 

2. La vitesse d’obturation est un facteur clé

Je ne vais pas mentir, photographier un jeune enfant en mouvement est techniquement difficile. Il aura des gestes rapides, souvent imprévus, il faut y être préparé. Si vous ne voulez pas voir vos images gâchées par un flou de mouvement non souhaité, il vous faut impérativement utiliser une vitesse d’obturation élevée. Je ne vais jamais en dessous de 1/250s avec un petit marcheur, et je monte volontiers à 1/500s ou plus dès qu’il court, qu’il saute, ou qu’on le fait voler dans les airs !

5 conseils pour photographier les jeunes enfants

 

3. Le challenge de la mise au point

Pendant une séance avec un jeune enfant qui bouge beaucoup, je vous conseille d’éviter les très grandes ouvertures. Si, si, j’insiste. Même si vous adorez ces fabuleux arrière-plans flous, c’est un choix trop risqué avec un enfant de cet âge. Les petits marcheurs bougent extrêmement vite, et leurs mouvements imprévus vont considérablement compliquer la tâche de votre autofocus si en plus votre profondeur de champ est très faible. Personnellement, j’essaye de ne jamais ouvrir plus que f/3,5 avec des très jeunes enfants, sauf si la lumière est vraiment très basse et ne me laisse pas d’autre choix. Ca augmente le nombre d’images parfaitement nettes de façon magique ! Une autre astuce qui m’aide à garder mes images bien nettes même dans les situations de mouvement rapide, c’est l‘utilisation du bouton arrière. Si vous n’avez jamais essayé, c’est le moment, vous ne le regretterez pas !

5 conseils pour photographier les jeunes enfants

 

4. Préparez-vous

Plus vous préparerez votre séance, et plus vous serez zen. J’arrive toujours avec une liste d’idées ou d’activités que je veux faire pendant la séance. Cette liste est toujours bien plus longue que ce dont j’ai réellement besoin, comme ça si l’une d’entre elles ne fonctionne pas je passe tout simplement à la suivante sans insister. Il arrive très souvent que la séance se déroule totalement différemment de ce que j’avais prévu. Ce qui finalement n’a aucune importance : le but de ma liste était avant tout ma tranquillité d’esprit !

Une séance avec un petit marcheur peut aussi être physiquement épuisante. Vous devez être rapide, réactif, adaptable, drôle, rassurant… tout cela en même temps. Donc prenez soin d’arriver en ayant préalablement fait le plein d’énergie ! Je vais toujours au lit tôt la veille de l’une de ces séances, et j’ai appris à ne jamais en enchaîner deux d’affilée. Pendant la séance, j’ai toujours un petit truc à grignoter dans mon sac en cas de coup de pompe, et une petite bouteille d’eau pour combattre la déshydratation de fin de séance, quand j’ai beaucoup couru après mon remuant petit modèle !

5 conseils pour photographier les jeunes enfants

5. Faites équipe avec les parents

J’ai souvent entendu dire que les photographes préfèrent photographier les petits marcheurs seuls, demandant aux parents de quitter la pièce ou d’aller faire un tour pendant que le photographe s’occupe de l’enfant. J’ai tendance à avoir une approche complètement inverse. Pendant une séance avec un très jeune enfant, les parents sont des éléments indispensables de mon équipe. C’est un sujet dont je pourrais parler pendant des heures et qui est très largement évoqué dans mon e-book parce que c’est le meilleur secret pour travailler avec les petits marcheurs ! Si les parents se sentent rassurés à propos de cette séance (par la façon dont vous la menez, mais aussi et surtout par la façon dont vous l’aurez préparée avec eux), si ils sont détendus à propos du fait que leur enfant ne sera sans doute pas « parfait » devant vous, s’ils sont prêts à s’investir dans la séance… Croyez-moi, ça fait toute la différence.

Voici un conseil tout simple pour changer l’atmosphère de votre séance :  donnez un rôle à jouer aux parents ! Ne les laissez surtout pas être les spectateurs passifs de la prise de vue, c’est toujours à ce moment-là qu’ils commencent à paniquer parce que leur enfant semble échapper à leur contrôle, ou parce qu’il se tient « mal » devant le photographe. Même quand vous faites des portraits de l’enfant seul, dites-leur comment ils peuvent vous aider. Il y a toujours quelque chose à faire : des grimaces pour le faire rire, ou tout simplement l’appeler par son prénom au bon moment…

5 conseils pour photographier les jeunes enfants

Enfin, n’oubliez pas d’inclure les parents dans vos photos, le plus possible. Faites-les jouer avec leur enfant, et laissez le charme agir ! Les moments de complicité parent/enfant sont toujours mes images préférées, et elles constituent un souvenir magique pour toute la famille.

Logo Tout Petit Pixel

Web – Espace photographes

___

Nouveau ! Retrouvez aussi une foule de conseils de Lisa TICHANE aux Editions Eyrolles !

Les secrets de la photo d’enfants : Technique – Composition – Inspiration

2017-09-27T13:25:54+00:00 dimanche 27 avril 2014|Categories: Technique & Equipement|

6 Comments

  1. Sylbohec 04/28/2014 at 12:31 - Reply

    Pour avoir profité des conseils de Tina, tout est vrai et il faut avant tout aimer les enfants pour les laisser libres de leurs mouvements !
    Je suis encore à la phase de maitrise de mes réglages techniques néanmoins je suis ravie mes premiers résultats grâce à ces précieux et très bons conseils.
    Les photos font la joie des parents et des enfants qui réclament « moi aussi ze veux une photo!! » !

  2. Nadine 04/28/2014 at 19:36 - Reply

    vraiment, j’adore vos photos et dires, merveilleux site, bravo!!

  3. Xtelle 06/14/2014 at 11:08 - Reply

    Super tuto ! Un grand merci !

  4. l'angevine 03/12/2016 at 21:39 - Reply

    c’est ce que j’ai envie de faire avec ma nièce que je vais suivre une journée,elle a à peine 3 ans…

  5. Olga Dudko 09/12/2016 at 15:34 - Reply

    Bonjour,
    Merci pour ce bel article. Je suis totalement d’accord avec le point N 1, c’est vrai qu’il est important d’être bien préparé et avoir une liste d’idées et d’activités en tête mais il est vrai aussi que chaque enfant est différent et c’est mieux de suivre le mouvement pour réaliser des photos naturelles et pleines de vie au lieu de vouloir réussir des photos parfaitement posées qui ne révèlent pas forcément la personnalité de l’enfant.
    Merci encore pour vos conseils.
    Olga Dudko
    Sunny Blanket Photography
    http://www.sunnyblanket.com

  6. Trazonmale 07/19/2017 at 13:28 - Reply

    Le lien pour le « bouton arrière » ne fonctionne plus. Très bon article cependant!

Leave A Comment