Découvrez aujourd’hui le joli studio photos d’Aurore, à Lille. Elle a parfaitement agencé son espace pour plaire à tous ses clients et ses deux spécialités : les séances photos lifestyle (les séances famille / nouveau-né / enfant) et boudoir (portrait de femme / glamour). Le challenge est relevé, non ?

QUI ES-TU ?

Je suis Aurore Degaigne, photographe de mariage, famille et boudoir depuis 2011. Je travaille énormément avec la méthode Moment Design depuis que je l’ai découverte avec une conférence de Jesh de Rox à Paris en 2013.

Entrez dans le studio photos d'Aurore. Un studio lifestyle et boudoir à la fois !

COMMENT LA PHOTOGRAPHIE EST ENTRÉE DANS TA VIE ?

Assez « bêtement » je vais dire. Bien sûr, je faisais des images avec un appareil photo compact avant de vraiment découvrir la photo. Pour moi, j’ai vraiment découvert la photo le jour où j’ai acheté mon premier réflex. Et c’était en 2009. Je voulais m’inscrire en école de Beaux-Arts, et j’avais prévu d’y présenter mes peintures (je n’étais pas super douée, mais j’y croyais ;) ). Pour entrer dans l’école, il fallait passer un concours. Mon conjoint m’a alors parlé d’acheter un appareil photo réflex, pour présenter aussi des photos en même temps que mes peintures. J’ai trouvé l’idée très bonne, et je me suis lancée. C’est là que j’ai vraiment découvert la photographie.

Utiliser le mode manuel permet vraiment d’apprendre la photographie. Tout est venu de là. J’ai découvert quelque chose qui m’a littéralement fait tomber de nouveau amoureuse ! Mon chéri m’a même dit plus tard « c’est la première fois que je te vois vraiment t’accrocher à quelque chose ». J’avais tout testé dans les travaux manuels, et c’est la photographie qui a réussi à me tenir pendant des heures et des heures (alors que j’avais abandonné presque toutes les autres disciplines « artistiques » que j’avais essayées… Ensuite, je me suis initiée à la photographie argentique aux Beaux-Arts, et j’ai adoré ça. Pendant mon cursus, j’ai découvert le travail d’une photographe de mariage de la région (c’était l’amie d’une amie), et je l’ai rencontrée. Elle m’a expliqué son parcours, et j’ai eu envie de devenir photographe pro moi aussi. Elle m’a gentiment acceptée sur un mariage en 2010 et de là tout a découlé…

Utiliser le mode manuel permet vraiment d'apprendre la #photographie. Cliquez pour tweeter

Le studio photos d'Aurore. Un espace aménagé pour recevoir tous types de clients. Séance photo de famille en studio lifestyle. Un espace aménagé pour reproduire une chambre neutre et photographier les clients dans une scène de vie.

ES-TU PORTRAIT OU PAYSAGE ?

Je photographie presque toujours en cadre paysage, en revanche je suis vraiment nulle pour ce qui est de photographier la nature ! Il me faut impérativement des personnes à photographier, sinon je n’y arrive pas.

Une séance photo boudoir et glamour en studio, à Lille.

LUMIÈRE NATURELLE OU ARTIFICIELLE ?

Je photographie à 90% en lumière naturelle. Les seuls moments où j’utilise la lumière artificielle, ce sont les soirées de mariages (flashes cobras), et les quelques séances « studio classique » (c’est à dire avec des flashes de studio) que je fais de temps en temps (du nu caché ou des séances grossesse notamment). Et aussi de temps en temps des séances boudoir en nocturne, où j’utilise des lampes de salon, lampes de chevets, et les lampes pilotes de mes flashes.

COMMENT AS-TU CHOISI TON IDENTITÉ DE MARQUE ?

Laquelle ?? (c’est un peu compliqué, j’ai deux identités, je me sens un peu schyzophrène parfois, d’ailleurs, c’est difficile de mettre à jour deux blogs en même temps ^_^ ).

Cela fait 6 ans que j’ai inventé le nom « Le Manège aux Couleurs« . À la base je voulais y présenter mes peintures et mes photos, donc il fallait impérativement que le nom contienne le mot « couleur »… Puisque c’est quelque chose qui caractérisait énormément à la fois mes peintures et mes photos. J’en ai passé des heures à chercher et à remplir des pages… Et puis finalement, Le Manège aux Couleurs est arrivé, et c’est celui que j’ai choisi de garder. Il y avait l’idée de mouvement et de couleur, ce qui me correspond à 100% puisque j’aime photographier la vie, la joie, l’amour.

En 2014, j’ai voulu séparer mes photos boudoir et glamour du reste. J’avais quelques mariées qui avaient fait une séance boudoir avec moi, et je n’avais pas envie que leurs invités arrivent sur leur séance boudoir en suivant mon travail. Cela a été aussi compliqué de trouver « Joli Jeu de Jambes« . J’ai noirci là encore beaucoup de pages. L’avantage c’est que j’avais des copines qui pouvaient me dire ce qu’elles en pensaient. J’avais d’abord trouvé « Jeu de Jambes » qui me restait bien en tête, et ma meilleure amie m’a proposé d’y ajouter « Joli »… Et là ça a été la révélation

Deux ans après, j’ai eu la joie de créer mon studio (principalement boudoir et glamour, mais qui sert aussi de temps en temps pour des séances bébés lifestyle ou des séances grossesse.

Studio photo : une espace pour recevoir les clients et les conseiller avant la séance.

COMMENT AS-TU CRÉÉ une COHÉRENCE ENTRE TA CHARTE GRAPHIQUE ET LE STYLISME DE TON STUDIO ?

Il n’y a pas vraiment eu de volonté de créer une cohérence avec la charte graphique. Puisque d’une part le studio devait pouvoir s’adapter aux séances boudoir/glamour et aux séances bébés lifestyle en famille (même si j’en fais beaucoup moins au studio que de séances boudoir/glamour), et d’autre part je le voulais surtout cocooning.Un lieu où mes clients se sentiraient à l’aise.

Au niveau des couleurs je suis donc plutôt partie sur des couleurs naturelles et neutres (gris, beige, blanc, bois), avec quelques touches de couleurs que je peux changer facilement (et parce que sans couleurs, ce n’est pas vraiment moi ^_^ ).

Le reveal wall. Un mur de portraits pour découvrir ses images, les matières, les supports et avoir envie de se faire plaisir.

TON STUDIO PHOTO EST-IL INDÉPENDANT OU À DOMICILE ?

C’est un studio indépendant. Je vis dans un appartement assez grand mais je n’avais pas la possibilité d’y faire mon home studio (à mon grand désespoir). J’avais accès jusqu’en juin 2016 à une magnifique chambre d’hôte où je réalisais toutes mes séances boudoir. Mais la propriétaire a arrêté son activité en août, alors j’ai été obligée de chercher un nouvel endroit. ça a été le déclencheur, je me suis dit que c’était l’occasion d’avoir mon propre studio. Je regardais les annonces depuis un moment, mais je n’avais pas eu le déclic, et je n’y étais pas obligée. Là, il a bien fallu s’y mettre.

Séance photo glamour et boudoir, à Lille. Avec Aurore et "joli jeu de jambes".

AS-TU FAIS APPEL À UN DÉCORATEUR ? UN ARCHITECTE D’INTÉRIEUR ?

Non, j’ai tout géré moi-même (et aussi beaucoup avec les conseils des copines quand j’hésitais entre plusieurs éléments de décor). J’ai longtemps hésité à aller dans le style scandinave, très (trop) à la mode. J’avais peur qu’il se démode vite. Cela ne faisait pas longtemps que j’appréciais ce style. Et puis finalement c’est ce que j’ai choisi quand même, parce que ça allait bien avec l’idée de cocooning, et que ça me permettrait d’y réaliser aussi des photos de bébés sans que ce soit choquant (alors qu’avec un lit résolument boudoir, ça aurait été très bizarre de faire des photos de famille ^_^ ).

Séance photo boudoir avec Aurore de "Joli Jeu de Jambes"

PENSES-TU QU’AVOIR UN STUDIO T’APPORTE DE LA CRÉDIBILITÉ ? DE LA VISIBILITÉ ?

Oui, oui, oui !! Un grand OUI !!

Jusqu’à maintenant, quand j’avais des séances avec des flashes de studio, je les faisais dans mon salon. Je ne me sentais pas très pro ; et pourtant je sortais de jolies images, mais accueillir mes clients dans mon salon, devoir bouger les canapés et les tables, je ne trouvais pas que ça faisait très « pro », je ne me sentais pas crédible. Je n’ai jamais entendu un reproche ou quelque chose du genre de la part de mes clients bien sûr, mais je me sens plus sereine d’avoir un vrai cadre pour les accueillir pendant leur séance. En plus, le lieu plaît beaucoup aux clients, et ça c’est très gratifiant !

En ce qui concerne la visibilité, je dirais oui et non. Je n’ai pas pignon sur rue, donc je n’ai pas de possibilité de visibilité de ce côté là (et pour un studio boudoir, je dirais « tant mieux !!). Je n’avais pas non plus envie d’avoir des gens qui peuvent entrer dans la « boutique », donc c’est uniquement sur rendez-vous.

En revanche, étant donné que j’ai un loyer à payer, je me suis beaucoup plus bougée pour faire parler du studio, pour montrer des séances boudoir sur le blog (je suis beaucoup plus régulière dans mes publications que l’an dernier). Je n’ai pas envie que ce soit une dépense inutile, et le but de ce studio était de me permettre de développer les séances boudoir avant tout. Donc si finalement ce n’est pas rentable, ça ne va pas, donc je me suis obligée moi-même à être plus visible on va dire ;) .

Studio photo lifestyle pour les enfants et les familles, avec Aurore du Manège aux couleurs. Lille

QUELS SONT TES CONSEILS POUR LES PHOTOGRAPHES QUI COMMENCERAIENT LEUR RECHERCHE DE STUDIO ?

Normalement je devrais parler de faire un plan financier tout ça tout ça… Sauf que moi je suis quelqu’un qui fonce et qui réfléchit ensuite. Bon, bien sûr, j’ai quand même évité de choisir un local qui n’était pas dans mon budget. J’ai regardé ce que j’étais capable de payer mensuellement et j’ai cherché un local dans ce budget.

Ce qui est sûr, c’est qu’il faut bien vous renseigner sur les obligations en vigueur (en matière de sécurité notamment, comme l’extincteur ou l’alarme incendie – soit dit en passant complètement inutile dans mon local de 35m2 d’une seule pièce… puisque le but 1er est de prévenir tout le monde qu’il faut sortir… quand on est 2 dans la pièce, ça me semble vraiment inutile ;) ), les normes d’accessibilité aux handicapés aussi.

Et puis, à un moment, il faut SE LANCER ! Si on repousse, on repousse, on repousse, finalement on ne le fait jamais. J’avais prévu d’avoir un studio en 2015, puis j’avais repoussé à 2016 (j’avais prévu de le faire pour les 5 ans de l’entreprise, le 1er juillet, et j’avais abandonné)… Je croyais vraiment que ce ne serait pas possible en 2016, mais comme je n’avais plus de lieu pour mes séances boudoir, je n’avais plus le choix. Et je suis ravie d’avoir sauté le pas. Je me sens bien dans mon studio, et mes clients s’y sentent bien, alors c’est le pied !

Autre chose, je conseillerais aussi aux photographes qui se lancent dans la recherche d’un studio de tester la lumière (si vous voulez un studio en lumière naturelle). Je me suis rendue dans le local à plusieurs reprise pour tester la lumière, voir si je pourrais faire mes photos avec suffisamment de lumière sans trop monter en isos, et aussi pour voir si l’orientation de la lumière n’était pas gênante (la lumière arrive du haut, comme un énorme vélux, et rebondit sur les murs blancs, j’avais vraiment peur que ça fasse une lumière trop zénitale, mais finalement ça va, elle rebondit assez bien sur les murs…).

Logo joli jeu de jambes

WEBSITE

.

Logo le manège aux couleurs

WEBSITE

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.