#PhotographeDuMois

Photographe du mois: Frankie Bastide

PHOTOGRAPHE & TIREUR-FAÇONNEuR

Découvrez l’interview de Frankie Bastide. Il nous dévoile ici une facette de son travail – la photographie de mariage – et son parcours.

TON HISTOIRE. QUI ES-TU ?

Je m’appelle Frankie Bastide, tout le monde me le demande mais oui, c’est mon vrai prénom. J’ai 26 ans et habite en région parisienne. J’aime bien écrire alors attention cette interview risque d’être longue, vous êtes prévenus :)

Pour la courte introduction : je suis tireur dans un laboratoire français bien connu ainsi que photographe de mariage.

COMMENT AIMES-TU TE DÉCRIRE ?

L’exercice de la description est toujours un peu compliqué mais allons-y. Je suis quelqu’un de droit, sincère, sensible, curieux et qui ne supporte pas le mensonge. La superficialité m’insupporte. Je suis de nature calme, réservé, observateur, attentif et discret.

interview-photographe-mariage-paris

TON PARCOURS. COMMENT LA PHOTOGRAPHIE EST ENTRÉE DANS TA VIE ?

J’ai du mal à me souvenir précisément comment tout a commencé. Les premiers souvenirs que j’ai en rapport à la photo sont ceux d’un photographe animalier. Ma mère travaillait chez Cokin, marque connue des photographes, et bien évidement ils avaient des photographes comme clients. L’un d’eux était photographe animalier et ramenait régulièrement des photos chez Cokin pour partager son travail avec les employés. Je crois que c’est comme ça que j’ai découvert la photo, ou du moins que j’ai commencé à la regarder différemment. Je me souviens de photos de tigres dans la neige ou encore d’ours polaires. J’aime la nature et le fait de pouvoir observer ces animaux sauvages au travers de ces photos était quelque chose que j’appréciais beaucoup à cette époque.

J’ai commencé à travailler sur l’image via une vieille version piratée de Photoshop, probablement à l’âge de 12/13 ans, je m’amusais à faire des montages, à retoucher des photos mais je n’en prenais pas, je n’en avais jamais ressenti l’envie. D’ailleurs c’était affreusement laid, mais j’imagine qu’on doit passer par là ^^

C’est seulement à l’âge de 19 ans que j’ai commencé à m’intéresser plus sérieusement à la photo, j’ai acheté mon premier reflex, un 450D avec le kit 18-55 + 55-250, c’était un gros budget pour un étudiant mais j’avais envie d’essayer. J’ai tout appris en « autodidacte », la chance de vivre à une époque où l’internet connecte les gens et leurs connaissances, Facebook, Youtube, CreativeLive, F/1.4, de nombreux sites internet, en français mais surtout beaucoup en anglais.

Je me suis plongé à fond dedans pour comprendre tout ce que je pouvais sur la partie technique, si bien que je connaissais déjà la plupart des principes « classiques » avant même d’avoir acheté mon reflex. (Ce qui ne m’a pas empêché de chercher comment on zoomait pendant au moins deux bonnes minutes une fois que j’ai eu mon reflex dans les mains, bêtement je cherchais un bouton, comme sur les compacts ^^ ). Je prenais un peu tout et n’importe quoi en photo au début, sans vrai centre d’intérêt disons, j’ai du mal à faire de la photo « pour rien », ça touche probablement au côté superficiel dont je parle plus haut, que je ne supporte pas, j’ai besoin que les choses aient un sens.

Au fil du temps j’ai rencontré aussi des gens qui m’ont beaucoup aidé et qui m’ont fait sortir le nez de la technique, on s’y perd vite et c’est malheureusement le cas pour un grand nombre de photographes, notamment lorsque l’on débute. Techniquement c’est parfait, mais il n’y a aucun sens, aucune intention à part la démonstration technique. Cela donne des images très propres, « parfaites », mais bien souvent aseptisées, sans message, encore une fois : sans sens. Je ne critique pas ce type de photo, il y a des domaines où c’est nécessaire, mais cela ne correspond pas à ma vision de la photo et surtout à ce que je souhaite en faire. C’est le problème de la photo sur internet disons, on peut apprendre beaucoup de choses, les ouvertures, les vitesses, la conception d’un capteur, comment ça fonctionne, l’obturation, la visée, etc… mais cherchez des choses qui vous parlent de sensibilité, d’histoire, de rires, de larmes, bien souvent c’est beaucoup plus difficile à trouver.

Le laboratoire m’a aussi beaucoup appris à ce niveau là, comme dirait mon chef, collègue et ami : « Sur un écran une photo se regarde, sur le papier elle se lit. » Je crois que ça exprime pas mal de choses :)

Sur un écran une photo se regarde, sur le papier elle se lit. #interview #photographe Cliquez pour tweeter

interview-photographe-mariage-noiretblanc

TON STYLE. PORTRAIT OU PAYSAGE ?

Question difficile !
J’apprécie beaucoup le calme et la beauté des paysages mais j’aime aussi les gens, leurs gestes, leurs sourires…

Je dirais reportage ! :P
Je fais de la photo pour les autres, j’ai envie de laisser une trace, de me sentir utile et de mettre en valeur des moments sincères entre les gens. J’ai une certaine candeur qui me pousse à aborder la photographie comme un moyen de montrer que les gens s’aiment, leur laisser une trace de leur proches.

Ca peut paraître étrange mais je pense souvent à la mort quand je prends des photos, je veux faire des photos pour que ceux qui restent se souviennent de ceux qui sont partis. J’ai en quelque sorte plusieurs décennies d’avance dans ma tête quand je prends des photos. La mort fait partie du voyage et j’ai envie que ces quelques instants, que ces quelques photos prennent de la valeur dans ces moments de deuil, qu’elles apportent un réconfort, un souvenir, une trace.

Encore ce soir j’ai envoyé une photo à une amie, sur la photo elle est avec son père et ils rigolent tous les deux. En lui envoyant je lui ai écrit : « Prends-en grand soin, ça vaut de l’or :) « . Elle m’a demandé pourquoi ça valait de l’or. J’ai répondu : « Tu comprendras le plus tard possible :)  » Elle n’a pas compris, mais ce n’est pas grave.

Ce ne sont pas forcément des choses que j’ai envie que les gens que je photographie comprennent, il y a un côté triste à se projeter comme ça plusieurs dizaines d’année dans le futur. Personne n’aime penser au décès de ses proches mais c’est important pour moi de laisser cette marque, aujourd’hui cette photo est presque insignifiante mais je sais qu’elle prendra bien plus de sens dans 50 ans. La reconnaissance ne m’intéresse pas, ce n’est pas pour moi que je fais ces photos.

La reconnaissance ne m'intéresse pas, ce n'est pas pour moi que je fais ces photos. Cliquez pour tweeter

TES CHOIX. ARGENTIQUE OU NUMÉRIQUE ?

Je travaille en numérique, je n’ai pas vraiment connu l’argentique à vrai dire et cela ne m’attire pas plus que ça, techniquement je ne pense pas que ce soit très intéressant. La question serait plutôt philosophique mais elle n’a pas d’incidence dans mon travail.

interview-photographe-couple

LUMIÈRE NATURELLE OU ARTIFICIELLE ?

Lumière naturelle dans 99% des situations, pour plusieurs raisons :
La première : j’aime être discret, la lumière artificielle ne se prête pas à cette approche.
La seconde : d’un point de vue purement technique je n’ai pratiquement jamais besoin d’ajouter de la lumière lorsque je suis dans des lieux sombres, les boîtiers et les optiques étant de nos jours très très performants même en situation difficile.

PARLES-NOUS UN PEU DE TA CHARTE GRAPHIQUE, TON LOGO…

Hmmm joker, il faut que je travaille sur ce point, absolument rien n’est fait, enfin c’est fait au feeling sur mon site mais pas forcément réfléchi, je sais, c’est pas terrible. J’aime bien la marge blanche autour des photos que je poste, ça permet d’isoler la photo du fond et me rappelle le papier :)

photo-mariage-noiretblanc

MATÉRIEL. COMMENT SE COMPOSE TON SAC PHOTO ?

Grande question pour les photographes ça ahah, toujours un sujet à débats infinis :)

Je résume vite mais suite à mon premier 450D j’ai acheté un 1D Mark III d’occasion en m’équipant d’optiques L au fur et à mesure. Ensuite je me suis offert un 5D Mark III, le mythe du plein format tout ça tout ça… Puis un X100S parce que je voulais un boîtier performant à emmener partout. Il a donc secondé mon 5D pendant un moment, même sur les mariages.

J’ai mis mon œil dans un X-T1 un jour, la visée est immense et d’un confort rarement vécu. Sur un coup de tête j’ai acheté un X-T1 + le kit 18-55mm un vendredi après-midi pour le mariage du lendemain. Je suis donc parti avec mon 5D en boîtier principal ainsi que le X-T1 en boîtier secondaire pour faire quelques photos dans les moments calmes. Au final je me suis retrouvé à faire toutes les photos de la soirée avec le X-T1 et l’objectif du kit ouvert à f/2.8. Je suis rentré à la maison, j’ai regardé les photos, je me suis demandé ce qui justifiait le choix du 5D, plus gros, plus lourd, plus cher, pas forcément le plus adapté à mes besoins.

En quelques jours j’ai mis en vente tout mon matériel Canon (5D III, 24-70mm f/2.8, 70-200mm f/2.8, 50mm f/1.4, 85mm f/1.8, 135mm f/2 et un flash). Et j’ai switché chez Fuji en prenant donc le X-T1 + 14mm f/2.8 + 23mm f/1.4 + 56mm f/1.2. Depuis j’ai revendu mon X100S pour prendre le X100T, son successeur. Je suis passé sur un X-Pro 2, remplacé le 14mm par le 16mm f/1.4, plus lumineux. Peut-être un X-T2 prochainement, à voir.

DANS MON SAC PHOTO IL Y A DONC CECI :

– X100T
– X-Pro 2
– 16mm f/1.4
– 23mm f/1.4 (qui me sert très très rarement)
– 56mm f/1.2

MATÉRIEL. TU DOIS PARTIR 2 JOURS SUR UNE ÎLE DÉSERTE, QUEL MATÉRIEL AMÈNES TU ?

L’avantage c’est que je peux tout prendre ! :D
Si je ne devais prendre qu’un seul boîtier : le X100T sans hésitation.

Pour un kit un peu plus complet alors tout ce que j’ai sauf le 23mm, ça rentre dans un sac Bowery de chez Ona donc vraiment pas encombrant :)

photographe-mariage

INSPIRATION. QUEL EST LE TOP 3 DES PHOTOGRAPHES QUE TU SUIS ?

J’ai peu d’inspiration en fait mais j’apprécie beaucoup le regard que porte Kevin Mullins sur le mariage, c’est d’une rare sincérité même si je ne suis pas fan du traitement, du 100% reportage. Victor Hamke pour le côté plus intimiste, plus stylisé, un peu plus axé sur l’esthétisme. Un troisième ? Hmmmm je ne sais pas, Jonas Peterson peut-être, parfois ce sont des photographes inconnus, une seule image qui fait tilt et que j’apprécie, difficile de choisir :)

QUEL SERAIT LE SHOOTING/REPORTAGE DE TES RÊVES ?

Je n’ai pas vraiment de « reportage de mes rêves » je crois ^^
Quelque chose dans la nature peut-être :)

photo-mariage

QUELLES SONT TES ASTUCES POUR RESTER CRÉATIF ?

Alors ça… Je ne me considère pas comme quelqu’un de créatif, je ne fais que témoigner de ce qui existe, de ce que je vis et de ce que je ressens, il n’y a pour moi aucun acte de création dans mes photos à part quelques photos posées qui sont plus réfléchies mais vraiment je ne considère pas ça comme de la créativité.

PRÉPARATION DE LA SÉANCE, INSTALLATION, SECOND SHOOTER, WORKFLOW… QUE PEUX-TU NOUS DIRE DE TON ORGANISATION ?

Pour le mariage la préparation se résume surtout à rencontrer les futurs mariés et organiser un peu le planning, ou plutôt en prendre connaissance. Le reste tout se fait sur le jour J, je regarde rapidement la météo, les lieux sur Google Map pour savoir où je vais et puis c’est parti ! :)

Sur le workflow pour le moment je shoote toujours en raw mais le but et de prochainement shooter en jpeg directement en sélectionnant mes préférences dans le boîtier, en gardant le raw comme fichier de secours au cas où j’en ai besoin. La partie retouche se fait sous Lightroom, en général à base de presets du style VSCO de temps à autre, que je modifie pour obtenir ce que je souhaite.

TON TRAVAIL. QUELLE EST TA PHOTO PRÉFÉRÉE À CE JOUR ? ET POURQUOI ?

photographe-mariage-paris

Il est difficile d’en choisir une parce qu’elles ont toute une histoire mais j’aime beaucoup celle-ci. Un groupe d’amis où chacun essaye de rentrer dans le cadre pour être sur le selfie. On circule dans l’image, il y a beaucoup de choses à voir, elle me plaît beaucoup. J’aimerais que ces gens se réunissent à nouveau dans 30 ans et qu’ils regardent cette photo. Ils sont beaux.

TES PROJETS. AS-TU DES PROJETS EN PRÉPARATION, OU RÉFLEXION ?

Faire un mariage entièrement au smartphone :)

MIEUX TE CONNAÎTRE. J’AIME / J’AIME PAS.

J’aime :
– La sensibilité
– La sincérité
– La cohérence
– Le noir et blanc
– N’en donner que 4 :D

Je n’aime pas :
– Le mensonge
– Les épinards
– Les huîtres
– Les Egos surdimensionnés
– Les conversations superficielles

interview-photographe-FrankieBastide

TA PHRASE, TON CONSEIL POUR LES PHOTOGRAPHES PROS QUI NOUS LISENT :

Arrêtez de vous comparer, faites ce que vous aimez, peu importe si ça ne plaît pas à tout le monde, faites-le, surtout si ça ne plaît pas à tout le monde. Soyez vrais, sincères, faites-les choses avec amour, n’ayez pas peur d’être sensible, de montrer qui vous êtes.

JE TERMINE AVEC QUELQUES CITATIONS QUE J’AIME BIEN :)

« Don’t shoot what it looks like. Shoot what it feels like. »
[David Alan Harvey]

« I’ve never made any picture, good or bad, without paying for it in emotional turmoil. »
[W. Eugene Smith]

« Photography for me is not looking, it’s feeling. If you can’t feel what you’re looking at, then you’re never going to get others to feel anything when they look at your pictures. »
[Don McCullin]

Et un petit message personnel que je fais passer au travers d’une citation :

« I hope that the world turns and that things get better, but what I hope most of all is that you understand what I mean when I tell you that even though I do not know you, and even though I may never meet you, laugh with you, cry with you, or kiss you. I love you. With all my heart, I love you. Valerie »

Prenez soin de vous.Logo Frankie Bastide

WEBSITE

9 Comments

  1. Priscilla BASTIDE Reply

    Bel interview, tout à fait toi. Fière de toi grand frère :)

  2. Je commence à te connaître à force d’échanger de te croiser et de te lire … j’aime ton travail qui plus est et je partage souvent tes analyse, alors congrats Frankie !

  3. sylvie miralles Reply

    Pour moi, tu es un photographe talentueux car avec ta sensibilité, tes photos racontent qq choses et nous procurent une émotion et comme tu le soulignes ; avec le temps la mémoire s’efface , les gens disparaissent et perdre ses photos c’est le souvenir qui s’évapore ! Avec la maturité , l’expérience , quel beau travail , tu nous réserves , ravie de t’avoir rencontré sur mon chemin …

    • Merci pour tout Sylvie,
      Tes mots me touchent sincèrement.

      Je suis également très heureux d’avoir croisé ton chemin…
      A très vite :)

  4. J’aime beaucoup la composition de vos photos et vos post-traitements que je trouve très poétiques ! Comme quoi, ce qui définit un photographe c’est bel et bien son oeil et non son boitier (cf les débats interminables…) !

Write A Comment