Les séances familles en lifestyle sont aussi différentes les unes des autres, voici quelques tours pour mettre toutes les chances de son côté et obtenir les images que l’on souhaite.

Avant de se lancer, le lifestyle c’est quoi ?

On peut avoir presque autant de définitions de la photographie lifestyle que de photographes qui la pratiquent (oui bon j’exagère un peu), à mon sens il y a la photographie de reportage comme la pratique les  membres du collectif  « Joyeux Bazar » et puis il y a le lifestyle.

Le lifestyle  c’est la vraie vie mais avec quelques directives du photographe, pour libérer et laisser exprimer  les émotions, pour s’assurer de la lumière et du cadrage,…  C’est la vie sublimée par le juste équilibre de nos familles pleines d’émotions et le photographe qui guide et traduit le tout.

Une photo de famille renversante, spontané, lifestyle et plein de rire et d'amour !

Le #lifestyle c'est la vraie vie mais avec quelques directives du photographe. Click To Tweet

Si cette définition vous convient, je continue.

1 : la préparation !

Quand mes familles arrivent je connais les prénoms de chacun (sauf quand ils sont trop nombreux mais je transforme ça rapidement en jeu si c’est le cas), je sais exactement ce qu’ils attendent de moi, je sais s’ils sont fun, plutôt timides, plutôt flippés à l’idée de la séance. Je sais ce qu’ils aiment et deux ou trois petites choses sur chacun, ça me permet de me préparer, de leur préparer une séance adaptée.

Plus je suis prête, plus mon esprit est libre et plus je peux vivre la séance à 100% (parfois même plus, si si je le jure). Bien entendu mes cartes sont vides, mes batteries pleines (dans tous les sens du terme), ça tombe sous le sens mais moi j’ai besoin de ma check-list sinon je ne pars pas tranquille.

Photo de famille : 4 astuces pour des images naturelles et plaines de vie !

2 : l’effet miroir

En entretien professionnel,  on dit souvent que les 30 premières secondes sont les plus importantes. Quand mes clients arrivent, je souris et je suis de bonne humeur, je les attends et les accueille.

C’est tout bête mais instinctivement je souris à une personne qui me sourit, je suis aimable avec une personne qui l’est avec moi. Je veux qu’ils aient confiance en moi rapidement et qu’ils se sentent à l’aise.

Un sourire contre un sourire, un photographe heureux d’être là pour des familles heureuses d’être la.

Des mots comme “je suis bien ce matin avec vous” ou encore “vous êtes vraiment une jolie famille”, ça fait toujours plaisir (un peu comme quand un ami te dit “tu es belle aujourd’hui”, avoue ça met le moral à bloc). Mais attention pas de faux semblants, je ne dis pas pour dire, je dis ce que je ressens.

Photographie lifestyle d'une famille avec 3 enfants !

3 : construire avec ce qui arrive

Alors ça, ce sont des restes du théâtre d’improvisation (ok c’est pas tout jeune  mon année de 5ème mais ça m’est resté). Un jour mon professeur m’a dit une phrase qui est restée ancrée en moi: “quand tu dis non, tu coupes la construction de l’histoire et personne ne peut avancer”, voilà qui pourrait totalement coller au déroulement d’une séance lifestyle.

Quand un enfant me dit je veux faire ça ou ça, ou “je veux porter le petit frère de 2 semaines alors que j’ai même pas deux ans (aarrggghhh, ça fait peur), je lui propose une solution et on construit ensemble quelques chose qui va nous convenir à tous les deux. Il y a pas de mauvaises idées, il y a des idées pas très graphiques photographiquement parlant (comme les géraniums au parc par exemple), mais c’est pas grave je les laisse toujours s’exprimer, pour gagner leur confiance il faut être dans un état d’écoute active. Ainsi, on avance sereinement et  je peux suis sûre d’obtenir mes images.

Des rires entre une maman et son enfant.

4 : avoir plus d’un tour dans son sac

Il y a des familles sur-préparées et sur-motivées : elles sautent, elles courent, elles font des bêtises (mes préférées), ces dernières je les laisse faire, ça marche tout seul. Il y a des familles pour qui c’est parfois plus difficile d’être devant un appareil photo alors pendant ma séance j’ai toujours un ou deux jeux en tête  :

  • faire une ronde,
  • tourner de plus en plus vite,
  • lancer les enfants en l’air (pas trop haut j’ai peur),
  • des batailles d’eau,
  • j’ai toujours un coussin péteur (mon préféré) pas loin ou des bulles, ça dépend,

Il n’y a pas de recette miracle mais il y a tellement de choses à faire avec les familles pour leur faire vivre une expérience unique. À mon sens, avec ces quatre suggestions déjà on peut réaliser des images fortes.

Après la séance, l’aventure continue avec un message pour les remercier de leur bonne humeur ou du moment que nous avons partagé. Plus tard, nous visionnons ensemble les images au studio et construisons ensemble l’avenir de leurs images.

Emilie K photographie

WEBSITE

Pour aller plus loin, Emilie vous invite au workshop famille.

Des rires entre une maman et son enfant.

_

Vous aimerez aussi les articles :


Leave a reply