Cela faisait un petit moment que nous n’avions parlé de jolie reconversion professionnelle sur le blog, alors quand Vanessa m’a parlé de son histoire, il fallait que je la partage avec vous.

Devenir photographe de famille

Vanessa sait ce qu’elle veut, et elle a mis tous les moyens possibles pour y arriver, nous lui souhaitons une belle aventure photographique !

Qui est « Objectif Petits » ?

Je m’appelle Vanessa, j’ai 36 ans, deux enfants et je vis tout au bout de la Bretagne à Brest. Objectif Petits est le nom de mon entreprise photographique créée en 2015 spécialisée dans le portrait d’enfants et de familles.

Comment la photographie est entrée dans ta vie ?

Toute petite avec mon papa grâce à qui on a rempli des dizaines et des dizaines d’albums-photos de moi et de mon frère. C’était l’époque de l’argentique. J’ai toujours son Olympus OM-10 à la maison. Puis j’ai grandi et je n’ai pas du tout été intéressée par la photo par la suite. J’ai fait de très longues études scientifiques après mon Bac.

C’est à l’âge adulte que la photo est revenue frapper à ma porte à grands coups. Le déclic a été un simple compact en cadeau à Noël. Ça a fait TILT… Très vite limitée par le compact, je me suis procurée un reflex plein format et mon quotidien a pris un tournant décisif. La vie est cyclique, je ne crois pas au hasard, je pense que j’étais destinée au métier de photographe. J’ai juste erré dans d’autres sphères le temps de retrouver mon vrai chemin.

photo d'un bébé et son doudou

Portrait de famille : Un bébé et sa maman

Es-tu portrait ou paysage ?

Portrait sans hésiter. Je prends très peu de plaisir à photographier un paysage, même avec une superbe lumière. Mais je pétille dès qu’un petit bout d’humain entre dans mon cadre avec qui je peux interagir.

Les deux pour l’orientation d’une photo. On est certes plus habitués à voir une photo en mode paysage, mais certaines en mode portrait fonctionnent à 100%.

Pourquoi se lancer maintenant ?

C’est juste le bon moment pour moi. Je m’égarais dans ma vie professionnelle antérieure, j’ai toujours senti que je faisais fausse route sans savoir pourquoi. La naissance de mes enfants, la sensation d’être à un tournant de ma vie (la trentaine un peu tassée…), la volonté de prolonger le travail de mon père, l’envie irrésistible de sauter le pas… Un ensemble d’éléments qui m’ont fait créer Objectif Petits.

photo de triplés qui s'amusent

Portrait de famille : les triplés

Qu’as-tu mis en oeuvre pour savoir ce que tu voulais, quel type de photographie… ?

Quand je regarde les albums-photos de mon enfance, mes parents brillent par leur absence. Ce ne sont que des photos d’enfants, aucune ne les inclue. Et c’est tellement dommage… J’aurais aimé voir leurs visages au moment de ma petite enfance, la façon dont ils me regardaient avec leurs yeux pleins d’amour et la chouette famille que l’on formait.

Quand j’ai découvert le travail de Lisa Tichané, j’ai trouvé instantanément ma voie : le portrait de familles au naturel. Pas de pose, pas de pression, les interactions parents-enfants au coeur des photos . Une séance dans la bienveillance qui ne se déroule pas forcément comme elle était prévue mais comme elle a été décidée par les enfants. Je m’inspire énormément de son travail, j’ai suivi ses workshops sur Clickin’Moms, je lui ai parlé au téléphone à deux reprises pour lui poser les milles questions qui me trottaient dans la tête et pour avoir un retour sur mes photos. Elle est à la fois une ressource et un pilier pour moi. Elle m’aide à atteindre mon objectif : donner à mes clients les photos et les souvenirs que je n’ai pas.

photographe-pro

Quel a été ton parcours pour être la plus « prête » possible à te lancer ?

J’ai beaucoup lu et rempli des carnets entiers de notes. J’ai suivi de nombreux workshops (je ne les compte plus) avec Clickin’Moms et aussi avec Portrait ou Paysage. La formule à distance me convient bien. J’ai mis tous ces enseignements en pratique avec mes enfants au départ puis avec mes clients depuis peu. J’ai beaucoup travaillé afin de maitriser sur le bout des doigts l’exposition manuelle, la balance des blancs en Kelvin, le post-traitement et toute la technique nécessaire afin d’arriver au résultat souhaité : un rendu naturel. Comme je suis obsédée par la netteté de mes images, j’ai travaillé sur les réglages de mon reflex afin d’obtenir le plus possible de photos nettes face à des enfants sautant (très haut) sur un lit. J’ai donc surtout travaillé la technique pour finalement la mettre au second plan lors de mes séances et me focaliser sur mon interaction avec mes sujets.

objectif-petit

Te sens-tu prête aujourd’hui à affronter la vie d’entrepreneur ?

Oui à 100%. Il y a certes de nombreuses contraintes et obligations mais tellement de satisfaction quand je vois mes photos et le bonheur des familles face à leurs clichés. La balance penche naturellement vers le plaisir d’avancer et de faire grandir ma petite entreprise. Le retour des parents est juste magique à entendre ! Ils me confient qu’ils ont passé un temps exceptionnel avec leur(s) enfant(s), du temps permettant une réelle connexion avec eux loin de toutes les obligations du quotidien.

Sur le plan purement pratique, je suis allée voir la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de ma ville qui m’a très bien conseillée afin d’être en règle avec l’administration et prendre les assurances nécessaires. Tout est prêt pour affronter le RSI :-)

Portrait d'enfant - petit garçon roux

Portrait de famille faisant un bisous à son bébé

As-tu un conseil à donner aux photographes qui nous lisent ?

Rien de concret car chacun a son histoire et sa personnalité. De façon générale et ça vaut pour tous les domaines de la vie : être soutenue par son entourage, prendre du plaisir et être obstiné :-)

objectif petits

WebsiteFacebook

6 Comments

  1. Sandrine Pompèle Reply

    Je reconnais bien le style de Lisa :))) on voit qu’elle t’inspire ….j’adore ses photos et les tiennes: elles dégagent de l’énergie, du naturel et tout ça dans la bonne humeur !!!!
    Je te souhaite une belle suite :)

    Sandrine.

  2. Je me retrouve entièrement dans cette histoire :) ça fait plaisir de voir qu’on peut partir de rien mais d’y arriver quand même en ce donnant tout les moyens d’y arriver :D j’y arriverais moi aussi un jour ^^

  3. C’est rigolo nous avons exactement le même parcours…un papa photographe qui passait de longues heures dans son labo , quelle joie quand j’avais le droit d’y rentrer pour voir la magie du développement s’opérer…
    Des études de cinéma pour finalement faire une carrière dans le social auprès d’enfants polyhandicapés.
    Finalement un gros ras le bol à 40 ans et me mettre à mon compte en tant que photographe « d’instants de vie  » poussé par mon mari & quelques amis qui croyait en moi.
    Les débuts sont difficiles car il faut se faire une clientèle ,mais quel bonheur !!!
    Donc à mon tour je vous souhaite pleins de réussite dans cette nouvelle et fabuleuse expérience

    • Oh merci Orianne pour votre témoignage et vos encouragements !!
      On a effectivement un parcours semblable :-) C’est important voire capital d’avoir un entourage aidant. Au plaisir de se rencontrer peut-être un jour :-)

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Téléchargez votre roadbook

Téléchargez votre roadbook

25 fiches pour poser les bases de votre stratégie marketing, prendre de bonnes décisions et atteindre vos objectifs !

Vous êtes inscrit !