Studios & Espaces de travail

Bien choisir son studio photo

Ce choix doit se faire en fonction du service que l’on souhaite apporter à nos clients, mais aussi de nos capacités. Il vaut mieux démarrer petit, voire en home-studio, et grandir progressivement, afin de pérenniser son entreprise sans prendre trop de risques.

Cette série d’articles vous permet d’observer les choix de nombreux photographes, afin de trouver la solution qui vous conviendra le mieux. Après la lecture du témoignage de Marjorie, n’hésitez pas à découvrir le home-studio d’Aurore Létévé,  l’appartement-studio d’Anne-Lise, l’atelier de Laurent Ferriere et bien d’autres !

Qui es-tu ? Comment la photographie est entrée dans ta vie ?

Je m’appelle Marjorie Sciarrino, je suis originaire de la région de Marseille, où j’exerce, plus précisément sur la commune des Pennes Mirabeau (13). Je suis spécialisée en naissance/nouveau-nés, grossesse et enfants en studio ou en extérieur.

Studio photo bébé et nouveau-né à Marseille

J’ai eu la chance d’avoir des parents qui pouvaient m’envoyer tous les ans en colonie de vacances dans mon enfance pendant plusieurs semaines. Dans mes affaires ma mère me glissait un petit appareil photo argentique tout simple avec 36 poses et quelque fois même un appareil jetable. C’est à ce moment-là que j’ai découvert la photographie, ou du moins que j’ai su que c’était ce que je voulais faire pour le reste de ma vie.

J’ai par la suite tout naturellement suivi les ateliers au collège avec le développement argentique à son état d’origine avec les bacs et les cuves de développement. Puis à l’arrivée du numérique, j’ai migré pour les nouvelles technologies en m’y intéressant toujours davantage et voulant faire ce métier à part entière et désirant créer ma société qui est née en mars 2015.

Es-tu portrait ou paysage ?

Les deux bien sûr !!! Je dirais que cela va dépendre de mon sujet c’est certain. J’utilise le format paysage pour les nouveaux nés et je vais craquer pour du portrait pour les séances ventre rond et les séances enfants.

Studio de photographe, spacieux et lumineux

Lumière naturelle ou artificielle ?

La fameuse question ! Je privilégie la lumière naturelle mais j’utilise ma soft box parfois.

Comment as-tu choisi ton identité de marque ?

J’ai choisi un style de photographie simple mais assez douce. A la création, la société « ms-photographies », puis une refonte a eu lieu il y a quelques mois pour www.marjoriesciarrino.com. Les couleurs et la charte graphique sont restées les mêmes, mais le site a été beaucoup épuré et repensé afin de proposer à mes clientes un vrai moment authentique.

Photographie de nouveau-né, baby-posing artistique.

Comment as-tu créé une cohérence entre le graphisme de ton branding et le stylisme de ton studio ?

J’ai eu la chance d’avoir mon studio photo neuf et de pouvoir choisir mes couleurs assorties à ma charte graphique, c’est-à-dire simple, épuré, blanc avec des nuances roses et grises. Le but étant d’offrir un espace doux et cocooning avec des touches de couleurs douces.

Ton studio photo est-il indépendant ou à domicile ?

Je dirais les deux ! Il fait partie de mon jardin sans être accolé à ma maison. Il est indépendant et possède sa propre entrée et son propre aménagement. J’ai commencé en Home Studio et puis très vite j’ai eu le besoin de recevoir les personnes dans un espace dédié à la photographie.

J’ai opté pour la solution d’aménager une construction existante en la refaisant à neuve pour avoir le libre choix de l’espace, de la décoration … Cette solution m’apporte l’avantage et la liberté de décorer également le pourtour de jardin afin de créer in joli décor extérieur. Chose que je ne pourrais pas en ville face à un autre studio photo lambda.

As-tu fait appel à un décorateur ?

Non, je n’ai pas eu cette chance ! J’ai gardé les murs du studio blanc, et j’ai opté pour un parquet couleur naturel ; en revanche j’ai laissé volontairement 2 poutres métalliques horizontales au plafond que j’ai repeins afin de pouvoir suspendre les accessoires nouveau-nés (comme des balançoires …) en ayant l’avantage de la solidité et sans passer par des photos montages ! J’adore le rendu !


Attention : La sécurité des nouveau-nés reste une priorité. La balancelle est réglable en hauteur. Lors de la prise de vue, je la positionne est juste à quelques centimètres (10 cm environ) du sol seulement avec les parents à côté et des coussins en dessous.


Pour l’extérieur, je regarde beaucoup les décorations et ce qu’il se fait pour que cela soit accueillant et zen, mais c’est encore en aménagement.

Penses-tu qu’avoir un studio t’apporte de la visibilité ? de la crédibilité ?

Pour la crédibilité oui c’est certain, un espace professionnel dédié à son activité est plus à même pour développer sa créativité et son inspiration. C’est cela aussi être photographe non ? Les clients se sentent plus à l’écoute dans un lieu « neutre ».

De la visibilité non, car mon studio n’est pas directement visible en devanture et de l’extérieur. En revanche, il est présent sur Internet et réseaux sociaux …

Quels sont tes conseils pour les photographes qui souhaitent ouvrir leur studio ?

Je leur conseillerai dans un premier temps de bien réfléchir à ce qu’ils souhaitent :

  • S’il s’agit d’accroitre leur visibilité ; le vis-à-vis d’un studio avec pignon sur rue sera parfait.
  • S’il s’agit de séance sur RDV, demandant de ne pas être dérangé comme pour les séances naissance, grossesse alors un local ou un endroit plus intime serait plus approprié.

Dans mon studio photo, j’ai réussi le pari en gardant le lieu caché des regards mais avec de grandes baies vitrées donnant sur l’extérieur de mon jardin, me donnant ainsi la richesse de la lumière naturelle. Le plus important pour moi et d’avoir un lieu où je peux me sentir bien…

Il vaut mieux un petit chez soi qu’un grand chez les autres …

WEBSITE

Write A Comment